Rwanda : visiter un pays en plein boom économique et rencontrer des gorilles dans la brume…

Agrémenté une grande partie de l’année par une température agréable durant la saison sèche, le Rwanda est la perle de l’Afrique. Suite à son développement atypique, le pays n’en est que plus curieux.

Pour la beauté du pays

Malgré les préjudices laissés par la guerre, la nature a pu renaître, favorisant ainsi le tourisme, qui reste le secteur plus dynamique du Rwanda. Découvrir les derniers gorilles des montagnes, cette créature majestueuse très prisée. A travers les montagnes volcaniques de Virunga, composées de milliers de collines dont le point culminant est le mont Karisimbi. Mais voyager au Rwanda est vain sans la visite des chimpanzés du parc national de la forêt de Nyungwe. Ou encore profiter du lac Kivu, idéal pour un écotourisme. Enfin, quelques lieux permettant d’apprécier la culture seraient le meilleur moyen de conclure le voyage, en visitant le Palais du Roi Nyanza, ou le musée national de Butare. La créatrice de voyage sur-mesure au Rwanda chez Monde Authentique parle si bien de ce pays

Pour son développement

Bien sûr, comme partout ailleurs, l’agriculture fait vivre près de 90% de la population, et l’exportation de café, de thé, de fleurs et de minerais alimente une bonne partie de son économie. Mais pas seulement ! Le Rwanda a eu la chance de trouver un Président qui a su mobiliser le pays entier vers un objectif commun. Ils ont refusé la facilité d’avoir recours aux bailleurs étrangers, et ont opté pour le fond de la dignité, qui est un fond souverain rwandais. Accompagné de certaines mesures comme la suppression de l’octroi d’avantages personnels aux dirigeants pour investir plus dans les infrastructures. Voyager au Rwanda ; vers un pays africain qui a pu changer la mentalité du peuple, pour instaurer la propreté, la discipline et la fierté.

Pour son histoire

En connaissant ce qu’ont vécu les Rwandais il y a quelque temps, quand on part voyager au Rwanda, visiter les lieux les plus marqués de son histoire est incontournable. Loin d’être une curiosité morbide, c’est tout naturel de vouloir connaître les raisons de tels massacres, de constater les dégâts. Visiter le Mémorial du génocide de Murambi en est un bon moyen. Y sont exposés les outils ensanglantés utilisés lors des tueries, ou diffusés les cris et appels au secours de ceux qui sont persécutés. Bien sûr, le souvenir est douloureux, mais se souvenir permet également d’exorciser le mal. Et l’histoire a permis de faire de ce peuple ce qu’il est maintenant. Les marques indélébiles que ce combat a laissées sur les rescapés. Tant les cicatrices que la douleur dans leurs yeux face à l’absence de leurs proches.

Lviv, Odessa, Kiev : un triptyque idéal pour découvrir l’Ukraine
Les plus beaux marchés de Noël d’Europe